Mercredi 8 octobre 2014 3 08 /10 /Oct /2014 21:03

P2040144

      En fait, je l'avais pas fini ce qui fait qu'il date de Mercredi mais en fait, on est lundi....

En ce Mercredi soir où je suis partagée entre un mélange d'épuisement et d'euphorie, tant je n'en reviens encore pas de constater que le travail, c'est pas toujours un monde de frustration où toutes vos idées sont rejetées quand seulement vous osez les formuler. Que parfois, sortir des sentiers battus est super bien accueilli. Que le vieux Neil Young avec juste sa guitare et son harmonica, il peut toucher des enfants gavés de rap. Qu'un gamin peut vous demander avec une innocence qui m'a fait hurler de rire à l'intérieur "marie hélène, c'est vrai que tous les chanteurs de rap sont pédés ?" Je ne cautionne pas le terme, mais imaginer la tronche de certains beaufs homophobes du rap m'a provoqué un immense fou rire. Que quand je fais du théâtre, les gamins sont encore plus passionnés que moi. Bref, qu'on est chez madame tout va bien.

En ce Mercredi soir, j'ai envie de pondre un billet qui ne sera qu'indulgence et bonté.

 

La photo de ces deux blancs becs ne vous donnant aucun indice, je vous souffle dans l'oreillette que c'est Adrien Gallot des BB brunes et Carl Barat des Libertines et des dirty pretty thing.

Rien qu'à la mention " BB Brunes, j'ai perdu les lecteurs qui venaient ici persuadés que j'avais des bons goûts musicaux. Rêvez pas, j'ai déjà dit à plusieurs reprises que j'avais quelques ilôts de bons goûts musicaux sur un vaste océan de daube.

 

Bref, je répète, indulgence et bonté. Et je n'ai pas remplacé mon amour dévorant pour mes glimmer twins adorés par un amour dévorant pour le duo des Libertines.

Mais tout de même, on les traite mal, ces jeunes groupes. Ils n'ont rien inventé. Ils ne pensent qu'au fric. Ils ne pensent qu'à se faire des filles. Ou des garçons. Ou les deux. (ben non, ça c'est les rappeurs...) Ils font leur musique en fonction des goûts du public. Ils n'en ont rien à foutre...

Oui. Mais j'ai envie de répondre...

ils continuent à faire de la musique..

Et c'est un acte quasi héroïque à l'heure où on ne peut pas dire que l'industrie musicale se porte bien.

Moi qui suis passée du cynisme à la plainte, (sans même m'en rendre compte, tant c'était naturel et admis) et de la plainte à la théorie du complot, (c'est un vice de famille, désolée,) je me rends compte aujourd'hui des vertus de la bienveillance.

La méchanceté reste un moyen d'expression facile. Le cynisme est un mode de pensée facile. Partir avec des a priori négatifs et un mode de pensée alacon (y font ça pour le fric, pour les filles, pour la gloire...vrai, mais pas seulement?) est une solution de paresseux.

Au risque de passer pour une bisounours, ce dont je me tape comme du prochain album solo de Keith, (oui, bon, là, la bienveillance n'est pas forcément obligée,) une vision bienveillante est souvent une vision plus juste du problème.

Alors, si au lieu de cracher sur ces "jeunes branleurs", forcément moins bons que les anciens, (oui, forcément...et c'est pas forcément leur faute, non plus) nous prenions un peu de temps pour le regarder avec les yeux de la bienveillance et se dire que d'une part, ils ne font de mal à personne, d'autre part, ils bossent dur pour vivre de leur passion, et pour finir, que si Manoeuvre les a pris sous son aile, c'est qu'ils sont pas forcément si nuls que ça ?

 

L'indulgence n'est pas le mode de pensée des dicteurs de bon goût. Mais d'une part, on s'en tape, d'autre part, qui dicte le bon goût ?

Si le bon goût, c'est ce qui dure, Hallyday est il de bon goût ? Mitchell est il de bon goût ? Sardou est il de bon goût ?

Personne ne peut précher le bon goût et on peut toujours vous répondre que 52 ans de Rolling Stones, c'est rien par rapport aux siècles franchis par l'oeuvre de Mozart.

 

Mais encore une fois, le "come together" des Beatles, "couplé au "come as you are" de Nirvana n'est pas une mauvaise philosophie. Et je peux vous dire qu'après 15 ans dans une boite à l'individualisme forcené, le "tous ensemble" des manifs ne vous fait plus autant ricaner.

Alors, rappelez vous : parfois, on n'a pas le choix. Parfois, il faut s'entraider. Et voir les choses avec des lunettes roses, c'est toujours plus constructif que de les flinguer à coup de jugements péremptoires et de ricanements.

Par lady marlene - Publié dans : C'est dans l'air...mais dans l'air de quoi ?
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 2 octobre 2014 4 02 /10 /Oct /2014 23:39

telechargement-copie-1.jpg 5032_320.jpg

 

Bien bien bien....

 

Les Libertines se sont retrouvés Mardi pour un concert au Zénith au cours duquel Barat et Doherty ont affiché publiquement leur amour retrouvé.

L'occasion idéale, selon votre humble serviteuse pour les comparer aux pourtant incomparables Glimmer twins.

 

Barat et Doherty, (je rappelle à Carl qu'on a supprimé l'accent circonflexe, alors hein, viens pas me chatouiller les doigts de pied, mec,) ce sont les seuls héritiers dignes de Mick et Keith : relations conflictuelles, tensions, ambiguité de la relation, sexe, drogue rock and roll.

Mais même s'ils ont les bases, ces jeunots sont ils dignes de se raccrocher aux glorieuses branches de leurs ainés ?

 

(je rappelle encore une fois que oui, il y a les frères Gallagher, mais les frères Gallagher ont un inconvénient majeur : ben oui, ils sont FRERES.)

 

1) Sexe : Barat, c'est le genre stable. 5 ans avec une DJ prénommée Annalisa, (ça se voit que je viens d'aller voir sur Wikepidia ?) et maintenant en couple avec Edie Langley, chanteuse des Langley Sisters, (ça se voit, là que je viens d'aller vérifier sur wikepidia,) il a eu un enfant nommé Rammone, (sérieux Carl...) en août. 

 Doherty, on s'en souvient tous, a eu une aventure torride avec Kate Moss, a tenté de se consoler (en vain), avec Irina Lazarenau et Amy Winehouse avant de retrouver une stabilité avec une nouvelle dont il n'a pas révélé le nom. Il a en outre, la manie de semer les enfants illégitimes partout. Ca vous rappelle quelqu'un ? Normal, on y vient.

 

   Jagger, il a interagi avec à peu près tout ce que la planête compte de nanas et pas mal de mecs aussi. (David B, es tu là ?) Inutile de rappeler le drame qui l'a récemment frappé et dont il semble se remettre de la manière dont il s'est toujours remis : en alignant les conquêtes. Cependant, la constante de sa vie reste son ex, Jerry Hall et ses enfants dont il s'occupe remarquablement. Et ses comparses stoniens dont son increvable glimmertwin. De la quantité, de la qualité....on s'incline en ayant quand même une pensée émue pour Jerry qui a eu un jour cette très jolie phrase : "Mick est le meilleur des pères et le meilleur des amis. Dommage que ce soit le pire des maris." 

*

Richards, c'est plutôt Barat. Après avoir formé le couple scandaleux incarné avec Anita Pallenberg, il a épousé la top model Patti Hansen et est du genre à ne pas bouger une oreille. Moins exposé (ou plus malin) que son compère, culbuter les groupies ne semble pas son sport favori. Il préfère de loin ouvrir une bouteille de Jack.

 

Résultat : 1 partout. Mick gagne sur la quantité, mais Doherty c'est Jagger ET Richards réunis. Et en plus, il s'est tapé Kate Moss. Respect.

Nous  noterons, au passage que ces messieurs ont tendance quand même, à préférer les top models vingtenaires aux disons, animatrices de périscolaire quadragénaires. Drôle d'idée.

 

2) Drogues : Barat, il est relativement clean. Pas d'histoire comme celle de Doherty. En outre, il ne supportait tellement plus les problèmes d'addiction de son pote que le groupe est parti en tournée derrière son dos. Pas sympa, Pete, jamais Mick n'aurait fait ça à Keith. Un mauvais point.

 

Doherty : Est ce utile de rappeler le "cokegate ?" Pete s'est enfilé tout ce qu'on pouvait s'enfiler. Actuellement il semble avoir arrêter la drogue pour la remplacer par la picole. Classique et pas malin.

 

Jagger  Après s'être enfilé des litres de coke et des acides. à la chaine pendant 20 ans, Mick a tout arrêté à la demande de Jerry Hall qui ne supportait pas les problèmes d'addiction. Depuis, à l'exception de pétards "de la taille d'une batte de base ball" selon Philippe Manoeuvre, en studio, il est clean de chez clean. (Au passage, les problèmes d'entente avec Keith auraient commencé à cette époque..JDC JDR, tirez en les conclusions que vous voulez...)

Richards : je vous entends ricaner. Keith, trop dur pour mourir. Keith, héroïnomane pendant 25 ans et alcoolique depuis, mais à l'inverse de Doherty, jamais lâché par son comparse. Beaucoup d'héro, beaucoup d'erreurs et une vie dont il s'est largement fait l'écho dans "life." Je n'y reviendrai pas. Disons juste que ce n'est pas l'aspect du personnage que je préfère.

 

Résultat : Match nul encore. Doherty a largement rivalisé avec Keith dans ce domaine. Zéro aux deux équipes, je refuse de donner des points à la toxicomanie. Traitez moi de ringarde, je m'en tamponne.

 

Rock and roll : Doherty/Barat ? Deux albums honnêtes et un statut de groupe culte auquel leur duo/duel a largement contribué.                        Jagger/Richards ? Des classiques du rock en pagaille, des disques d'or par milliers et un statut de "plus grand groupe de rock and roll du monde" nullement usurpé n'en déplaise aux fans de U2, Pink Floyd et consorts.

 Résultat : Avantage Jagger/Richards. Difficile de dépasser les Glimmer Twins sur ce plan.

 

Point bonus : relation amour-haine-ambiguité (yzontcouchéoupas ?)

Doherty/Barat : fusion, déchirement, trahison réconciliation. Et un lien indéfectible. Ca se voit, ça se sent. Ces deux là s'aiment d'amour, c'est clair.

Jagger/Richards : fusion, déchirement, souffrance, (beaucoup), trahison de part et d'autre, réconciliation, déchirement, trahison réconcilation. Et un fil "Keith" (merci Souchon) faut pas toucher, arracher ou effilocher. 

 

Résultat : là encore, 52 ans de "je te hais, je t'aime, je te hais je t'aime, crève ne me quitte pas, si tu me quittes, je te suis, pars en tournée, je te tranche ta putain de gorge, éloigne toi, je te retrouve et me fais un manteau avec ta peau..." 

Avantage Jagger/Richards. Mais Doherty/Barat ont du potentiel. A dans 50 ans, les jeunes ?

 

Victoire finale : Jagger Richards. Et un petit mot pour conclure : ces deux là, c'est pas un si mauvais exemple. Car malgré tout, parfois, il n'a pas d'échappatoire. Parfois, il faut s'entraider. Et parfois, rien ne vaut de monter sur scène et de se coller devant un micro pour chanter "let's spend the night together". Parce que même si le temps est passé et que les amours mériteraient d'être un peu passées à la machine, même c'est si triste de s'être autant aimés et autant déchirés, eh bien...des fois, ça vaut le coup quand même de traverser l'enfer.

 

Le message est passé à la relève. A vous Doherty/Barat !

 

 

PS : une copine fb me fait remarquer que j'ai oublié une génération. Donc voilà...

The_Toxic_Twins_by_lazarus585.jpg

 

Steven Tyler et Joe Perry. Dans le cas de Steven, il pousse même le mimétisme jusqu'à avoir partagé Pamela Des barres et Bebe Bluebell avec Mick Jagger. Il lui a même fait une enfant, la sublime Liv Tyler. Respect....

Par lady marlene - Publié dans : it's only rock and roll !!!
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 14 septembre 2014 7 14 /09 /Sep /2014 10:26

tolerance-2--1-.jpg

 

Coucou mes paillettes ! (tribute Navie point conne.)

 

Alors, en ce Dimanche matin, agréablement ensoleillé, nous allons un peu causer de tolérance, de défonce et de Jérôme Kerviel.

Si quelqu'un voit un lien entre ces trois mots, qu'il se signake dans les commentaires. Certes, Jerôme Kerviel se défonçait, mais c'est hors de propos. Ou pas.

 

Alors, la tolérance. C'est indispensable diront les uns. C'est une belle chose, diront les autres. C'est utopique ajouteront certains. C'est de l'hypocrisie. a dit mon oncle (qui n'est pas tolérant, au cas où vous l'auriez pas compris.)

 

La tolérance, c'est tout ça mais c'est surtout indispensable (comme disent les uns) pour foutre la paix aux autres et accessoiremment se foutre la paix à soit même.

 

C'est étonnant de voir que même dans les courants qui me sont à priori sympathiques genre les végétariens, il y a toujours ceux qui sont plus végétariens que les autres et qui disent à ceux qui ne mangent plus de viande depuis la démission de Pointcaré que eux sont plus végétariens car eux en plus ils ne portent pas de laine.

 

Alors, la laine, c'est bien gentil, mais je suis pas sure que si vous demandez son avis aux moutons qui crèvent de chaleur, il soit super ok pour que vous le tondiez pas.

 

Après, vous pouvez refuser de porter de la laine, mais n'oubliez tout de même pas que tout ceci résulte d'un choix personnel et que le but est que vous vous sentiez mieux et plus en accord avec vos convictions, ('ne vous méprenez pas, je ne suis pas en train de vous faire la leçon, je sais à quel point c'est difficile.

 

Et le végétarisme, c'est sexy. Si. Ne laissez personne vous dire le contraire. cmartin.jpg

 

J'ajoute que depuis son divorce, il fait des choses que la morale réprouve avec Jennifer Lawrence. 

 

Ce qui prouve à quel point les végétariens sont sexys.

 

Mais la tolérance, c'est aussi laisser les gens écouter ce qu'ils veulent et qui les rend heureux, qui leur fait bouger le tutu, qui leur donne envie de baiser, met la pêche, etc...sans leur démontrer que non seulement votre musique est meilleure,  mais qu'en plus la leur est à chier.

Et ça, mes poulets à roulette, (pas élevés en  batterie, il va de soit,) je connais.....

 

Oui parce que je commets un crime qui dirait on  devrait me valoir la flagellation sur l'autel du bon goût.

 

Non, je n'écoute pas Les One Direction et Justin Bieber en secret, même s'il a pu m'arriver de bouger mon pied en écoutant UN morceau des One direction.

 

Non, c'est pire dirait on....

J'écoute les Rolling Stones APRES "exile on main street."

Enfin, je les écoute aussi après "It's only rock and roll." Et après "Tatoo you." Et même il m'arrive de de hurler "let's somebody do the dirty work" et d'apprécier "one hit to the body." (Non, en vrai j'adore "one hit to the body.") 

 

Bref, il semblerait que tout ça me mette au ban du bon goût. M'en fous, d'abord, le bon goût, c'est suréavulé.

 

Je suis toujours étonnée quand même : globalement, je suis quand même quelqu'un qui fout la paix aux gens, parfois par gentillesse et un brin de lâcheté, souvent parce que j'estime que les trois quarts des sujets ne valent pas une engueulade.

 

Donc, ça m'étonne encore quand certains (oui, au niveau de la musique, c'est quand même très masculin,) viennent m'asséner leurs jugements d"un ton péremptoire en me faisant bien comprendre que si je ne les écoute pas dans la seconde, je serais cataloguée pauvre débile.

 

A ce niveau là, la sombre auto biographie de Nick Kent est un sommet. Le type trouve tout de même "bohemian raspody" nulle et exaspérante. Autant je conçois qu'on puisse ne pas aimer Queen, autant ne pas reconnaître la performance du groupe sur cet ovni jailli de nulle part me parait être au mieux de la mauvaise foi, au pire de la connerie pure.

Et ces mots viennent d'une personne qui pendant des années a refusé d'écouter la moindre note de funk, emmerdant son mari au dernier degré pour "ses goûts musicaux de merde", (il écoutait Kool and the gang, c'est vous dire....) et qui, à l'aube de sa 45ème année, se rend compte que le funk, c'est la musique du sexe et que surtout, les Stones, SES Stones tant aimés en ont fait plein. Du funk.

 

Note, petite sotte qu'un groupe influencé par James Brown, ça paraissait assez logique....

Mais fermons le chapitre de la tolérance. Juste pour vous dire que ce serait bien de s'y mettre....

 

Sinon, la défonce. Je serais brève : la défonce, ce n'est pas cool, ce n'est pas glamour, ce n'est rien de tout cela. C'est juste lamentable. Et si vous avez le moindre doute, précipitez vous pour le coup sur "apathy for the devil." Si vous avez envie de consommer la moindre drogue après ça, c'est que votre cerveau est frit. Mais j'y reviendrai dans un autre billet, si un jour je suis capable d'en parler calmement.

 

 

Finissons par Jérôme Kerviel à la fête de l'Huma. Là j'ai envie de dire un énorme : "C'EST QUOI CE BORDEL ??????"

 

Kerviel, c'est quand même un peu LE symbole des dérives du capitalisme et que d'un seul coup, il ait vu la lumière, (quand il s'est fait prendre, ce qui permet tout de même de se poser deux ou trois sérieuses questions sur sa sincérité) ne change rien au fait que ce type n'est pas un héro, qu'il se tamponne le coquillard des travailleurs et qu'il a en gros, rien à foutre à la fête de l'Huma. Merci, fermez le banc.

 

A part ça tout va bien. J'écoute "Got heat soup" en papotant ici, mon écriture a été libérée par les fans fictions, (là, encore j'y reviendrai) et je suis à court d'idées pour les miennes.

 

Bon Dimanche, mes petits trésors verts et bleus !

Par lady marlene - Publié dans : Fatras du dimanche soir
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 septembre 2014 3 10 /09 /Sep /2014 19:36

DT_MickKeithJimmy_33.jpg

(Billet honteusement pompé sur l'Angel style. L'imitation est la forme la plus sincère de flatterie, en plus on a toutes les deux des problèmes d'évier/lavabo....flotte, quoi.)

La fille, elle va à la Fnac, la fille.

 

Et elle achète un nouveau cahier de coloriage, la fille.

 

Et le dernier tome de "pretty little liars", la fille.

 

Et elle finit au rayon CD, la fille.

 

Et elle achète "exile on main street", la fille.

 

Et elle l'écoute, la fille. En boucle.

 

Les 5 premières fois, son chéri est indulgent.

 

Les 5 suivantes, il lui demande de baisser à la fille. La fille, elle lui répond 'si c'est trop fort, c'est que t'es trop vieux !"

 

A LA 10ème, le chéri de la fille, il tape sur son moteur de recherche 'comment faire rajouter des noms à la liste des grands tortionnaires de l'humanité."

 

A la 15ème, il n'est plus du tout happy.

 

A la 20ème, il envisage de mettre la garce en fuite.

 

A la 25ème, il est sur le point de se servir du cd pour lancer les dés.

 

A la 30ème, il se demande ce que ça coute s'il ligote la fille sur la voie ferrée.

 

a la 35ème, il compose le numéro de Tony the devil, son vieux pote hells angel's...avant de se rappeler que Tony the devil n'existe pas. Tant pis, il regarde "son of anarchy" pour se venger.

 

A la 40ème, il pense divorcer. Plus de coupe d'amour pour la fille.

 

A la 45ème , il envisage vaguement de faire avaler à la fille les fruits amers de la Californie. Ou de la perdre dans la douce Virginie.

 

Avec son putain de cd;  bien sur.

 

A la 50ème, il a vraiment le blues du ventilateur.

 

 

A la 55ème, il gémit "je n'arrive plus à te comprendre, mon amour !"

 

A la 60ème, il entend....le silence.

 

Et il soupire de soulagement. Il est une âme en sursis.

 

Mais au premier accord de "rock off"; il hurle de douleur.

 

La torture est repartie.

 

Ah, faut il qu'il l'aime, la fille.....

Par lady marlene - Publié dans : la marlène's familly
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 7 septembre 2014 7 07 /09 /Sep /2014 22:06

ile déserte

 

Vous me voyez là, sous le pin parasol ?

 

J'ai survécu à un naufrage. On ne m'abat pas comme ça.

 

Et j'ai sauvé mon ordinateur portable, mes bouquins, mes cahiers de coloriage et mes cd favoris.

Ceux que justement, j'emmènerai sur une ile déserte.

 

Liste non exaustive, évidemment. Ce serait franchement étonnant que je n'en oublie pas.

telephone-au-coeur-de-la-nuit-reedition-2006-101815748

 

Arrêtez avec Noir Désir, Fauve et compagnie. Le plus grand album de rock français et le plus cher à mon coeur, le voilà. Il débute sur les chapeaux de roue, avec un chef d'oeuvre absolu,  le titre de l'album et est à l'avenant tout le long de l'écoute qui vous emmène dans le cerveau sombre d'un groupe qui aimerait bien arrêter...la drogue ? Eux ? Continuer de s'aimer malgré tout ? Une belle histoire au goût d'inachevé dont on aimerait voir le dernier chapître.o gringo

 

Difficile de choisir dans l'immense discographie du gringo, celui qui m'accompagnerait. Et puis, je me souviens que tout le gang était là, ceux de Portorico, ceux de Cuba et je retire du meuble "o gringo." Lavilliers comme je l'aime, qui me fait danser, désirer, réfléchir. Un must et un artiste qui a su conserver son courage et sa tête quand tant d'autres les ont perdu.  Merci Bernard. (Oui, je sais, elle était facile.) dernières balises avant mutation

 

 

Juxaposition hasardeuse, mais pas tant que ça, à l'arrivée. La petite pute sublime pourrait venir du Brésil et Thiéfaine des mines de Saint Etienne. Encore un choix difficile, tant à l'inverse du "baron samedi" de Lavilliers, "Suppléments de mensonge" est une merveille. Mais au fond de mon abime personnel, je dégage "Dernières balises...avant mutations." Le ton est donné, plus jamais Thiéfaine ne sera un clowwn. Mais il sera le héros sombre, le ténébreux, le voeuf, l'inconsolé qui nous emmènera le long de ses précipices. Sublime.nirvana nevermind cover

 

 

 

Un peu d'anglais, voir d'américain de Seattle avec le cd dont le succès aurait parait il tué Curt Cobain. Tant pis, je refuse de m'excuser d'avoir aimé ce disque au point de l'user. Le grunge à son sommet, Nirvana for ever. Et regrets éternels. On te hait, Curt. Et on reconnait les grands groupes au fait qu'ils sont irremplaçables.

 

tigre de porcelaine

 

Un cd qui prouve qu'on peut sortir de l'obscurité sans médiocrité. Le très underground Guidoni devient (un peu plus) populaire avec "tramway terminus nord" qui ouvre l'album. Ce "tigre de porcelaine" est une merveille comme j'en ai rarement entendu. Un point d'orgue pour "mort à venise", chef d'oeuvre de mélancolie heureuse. Si vous avez l'imense chance de ne pas le connaitre, précipitez vous. Mais sachez le, il est compliqué à trouver.

 

 

Les Enfants des Tenebres et les Anges de la Rue

 

Déjà le titre 'les enfants des ténèbres et les anges de la rue." Difficile de faire mieux. Et le contenut à l'avenant avec l'immense tube "quand t'es dans le désert" (je sais que vous le chantez là tout de suite), "tout au bout de la ville" et son côté "like a rollign stone", "quarante trois souvenirs" , "salomé" et le grandissime "faudra bien que le démon sorte" qui débute par cette phrase que je considère comme une des plus réussies de la chanson française : "T'as les yeux froids comme la peur qui passe, d'un bout de la nuit t'as fait ton palace, en plein jour, on ne remarque rien, puis vient l'ombre et tout t'appartient."

J'ai mis sur la "page de garde" de mon roman cette phrase de cette même chanson "t'espères être encore sur terre d'ici la fin du millénaire, pour pousser ta porte, faudra bien que le démon sorte."

Capdevielle était un grand parolier. Dommage qu'il ait fini par se perdre, dépassé par Thiéfaine et Bashung.

Il reste "les enfants des ténèbres et les anges de la rue."

 

ExileMainSt.jpg

 

Bon, il en fallait bien un. Comme c'est plus leurs morceaux que leurs albums qui me parlent, j'ai choisi celui qui me donne le sentiment de me balader dans un champ de pèche en Géorgie. Est ce le meilleur de leur discographie ? La fin du duo Jagger/Richards ? Un délire de défoncés ? Aucune idée et je m'en tamponne royal. Mes morceaux préférés sont dessus avec FORCEMENT une mention spéciale pour "Shine a light" avec un Jagger en apnée. Au passage, zéro trace de la soit disant tension Mick Keith que Keith met sur le compte de la jalousie de Mick envers Parson (c'est meugnon) et Mick sur la toxicomanie de Keith (moins meugnon) et que votre serviteuse met sur le compte des deux et du mariage de Mick à l'occasion duquel Keith a entendu le plancher l'appeler. Question d'équilibre lui aurait dit l'ami Cabrel, qui savait de quoi il parlait.  quelqu-un-de-l-interieur.jpeg

 

Admirez la transition. "Quelqu'un de l'intérieur", c'est le plus bel album du barde d' Astafort, la quintessence de son talent.

Rien à dire de plus, écoutez le.

Voilà. Et vous ?

 

PS : je file chez Keith et Anita faire une fan fic sur "question d'équilibre." Comment n'y ai je pas pensé avant ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par lady marlene - Publié dans : it's only rock and roll !!!
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Recherche

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés