Lundi 25 août 2014 1 25 /08 /Août /2014 21:29

MickKeithDrink_russell_gal.jpg

 

Sur Topito, existe le Top 1O des bonnes raisons pour détestere les Rolling Stones et pas qu'un peu.

 

En personne évoluée, sympa et pleine de second degré jusqu'à rabbord, j'ai esquissé un sourire en lisant cette liste qui, ma foi est...cocasse.

Dommage qu'elle ne sorte pas des arguments "y sont trop vieux", "y sont trop moches," "y z'ont rien fait de bon depuis les années 70..." bref, tout ce qu'on nous sort comme argument depuis des décennies.

 

Hors, (roulement de tambour,) les VRAIES raisons pour détester les Rolling Stones, (re roulement de tambour) seule une VRAIE fan peut les connaitre.

Donc, en essclusivité, cher Topito et cher z'autres, voici les raisons non exhaustives et non numérisées de détesteer les Rolling Stones.

 

Parce que Keith a épousé le plancher le jour du mariage de  Mick et que ça aurait du les faire tilter.

Parce que quand on se fait arrêter avec assez d'héroïne pour défoncer tout le Canada, on évite de répondre aux douaniers : "et encore, c'est la dose pour le week end."

Parce que quand on éprouve le désir secret de lécher son meilleur ami et complice en crimes musicaux, on ne le dit pas à sa petite copine. C'est pas classe. Surtout quand la petite copine  le raconte dans son autobiographie.

Parce qu'ils n'ont intégré Charlie Watts au groupe qu'en 2013.

Parce que Jagger a beau avoir une réputation de requin, il est pas si malin que ça : la preuve ? Ils ne se sont jamais séparés. Imaginez le pactole s'ils s'étaient reformés.

Parce qu'au beau milieu de leur numéro de "je t'aime moi non  plus", y'a un truc sur lequel les Glimmer Twins ont toujours été d'accord : leurs droits d'auteur. Seul Ron Wood en  a vu la couleur.

Parce que s'être fait arnaqués 2 FOIS, une fois par Logham, une fois par Allen Klein, ça donne tout son sens au diction : 'encule moi une fois honte à toi, encule moi deux fois honte à moi".

Parce que Nellcôte a inspiré "chez keith et anita" à Carla Bruni.

Parce que j'adore "chez Keith et Anita" ce qui me fait passer pour une sarkozyste.

Parce que Keith a tourné dans "pirate des caraïbes 3" ce qui reste un crime contre le cinéma.

Parce que les fans débiles ont regardé cette daube pour le voir 5 minutes à la fin.

Et oui, les fans débiles, c'est moi.

Parce que Mick a tourné dans ce film barré et malsain nommé "Bent."

Parce qu'il est habillé en drag queen dedans et que ses jambes sont plus belles que les miennes.

Parce qu'il porte mieux les talons aiguille que moi.

Parce que Tony Curtis et Jack Lemmon ne dégagent pas autant habillés en femme.

Ceci dit, leur film est bien, bien, bien, bien, bien meilleur.

Parce que les règlements de compte par album interposé, ça fait pas de bons albums.

Parce que vos carrières solo, les mecs, on s'en tamponne.

Parce que les concours de bite, ça fait pas un bon livre.

Parce que Mick a couché avec Bowie.

Et pas avec moi.

Parce que la réciproque est vraie.

Et pas avec moi.

Parce que "dancing in the street."

Parce que les Glimmer twins, c'est une série télé qui dure depuis 52 ans.

Et que c'est dingue que personne n'ait pensé à en faire une série, justement.

Parce qu'ils arrêteront quand ils seront morts.

Parce qu'ils sont vachement plus marrants que les autres.

Et que le public préfère les groupes sinistres qui se prennent au sérieux genre pink floyd.

Parce qu'emotionnal rescue est à chier.

Parce que "all about you" et sa fameuse phrase "t'es la première salope à t'envoyer en l'air et la dernière à te faire payer," s'adresse à Mick

Et pas à Anita.

Parce que Keith a plus l'air de savoir à qui elle s'adresse.

Parce qu'en fait "exile on main street" est archi surestimé.

Parce que si Chapman avait tiré sur Keith, les balles auraient ricoché.

Parce qu'ils ne sont pas morts.

Et que, c'est bien connu, on ne dit pas de mal des morts.

 

Par lady marlene
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 20 août 2014 3 20 /08 /Août /2014 22:18

l-excentrique-david-bowie.jpg

 

 

On avance, on avance...C'est une évidence, on n'a pas assez d'essence pour faire la route dans l'autre sens, faut qu'on avance.

 

Le rapport avec Bowie ? 

Eh bien, c'est un peu (entre autres) grâce à lui qu'on avance.

 

Suivez moi, mes petits z'amis et prenons la Dolorean de Marty Mac Fly. 

 

Nous voici au début des années 70.

Que se passe t'il ?

Beaucoup de choses très très moches. Les flics assassinent des étudiants contestataires dans un campus, Morisson claque dans une chambre d'hôtel, Hendrix s'étouffe dans son vomi, Janis Joplinf fait une overdose, Marianne Faithfull s'installe sur un mur et devient SDF, le casino de Montreux prend feu au cours d'un concert de Franck Zappa qui donnera plus tard le "smoke on the water" de Deed Purple...

 

Bref, on peut pas dire que ce soit la joie.

Au milieu de toute cette obscurité, une lueur s'allume.

Cette lueur s'appelle le Glam Rock.

 

Le Glam Rock, ses paillettes, son rimel, son brillant et son androgynie.

Le Glam Rock, ses dandys, ses divinités, son ambivalence sexuelle et son roi : David Bowie.

 

Ces nouvelles stars qui prennent la place vacante laissés par les Beatles, (séparés) et les Rolling Stones, (en exil) n'ont plus grand chose à voir avec leurs glorieux ainés. Souvent bisexuels assumés, ils brouillent les cartes et collent un sacré coup de vieux aux idoles en sursis.

 

Même si les anciens ont assez vite flirté avec l'androgynie, aucun n'a fait une déclaration aussi fracassante que Bowie, avouant sa bisexualité en pleine gloire.

 

Ca n'a l'air de rien à notre époque où Ellen Page sanglote son coming out, et où se proclamer bisexuel est clairement le dernier truc en vogue.

Mais Bowie, à l'époque ne risquait pas moins que sa CARRIERE, voir sa vie.

Et l'impact a été énorme. Je pense souvent au petit mec du nord de l'Angleterre, attiré par les autres garçons, malade de peur, malade de dégoût, malade de se croire malade....

Voilà qu'une superstar lui dit : "je suis comme toi et je ne suis pas malade. Du moins, pas de ma sexualité. Je suis malade du secret, malade du regard des autres, malade de ma peur de la maladie mentale. Elle est là, ma maladie, pas dans le fait que j'aime les mecs autant que les filles."

 

La peur de la maladie mentale de Bowie se traduira dans ses nombreux avatars, de Ziggy au Tin White Duke, une façon comme une autre d'exorciser sa hantise d'être atteint de la schizophrénie qui détruira son frère ainé.

 

Fasciné par un Bowie qui l'était tout autant par lui, (le premier qui rigole bêtement a un gage : visionner le clip de "dancing in the street.") Jagger marchera vite dans ses traces, poussant les limites de l'androgynie avec laquelle il avait déjà composé à plusieurs reprises, (les Glimmer Twins n'ont jamais lésiné sur le mascara, entre autres) jusqu'à un brouillage des cartes sur son orientation sexuelle. (Non, ça suffit, arrêtez de rigoler bêtement.) 

D'autres comme Marc Bolan, le sexy  chanteur de T Rex, Tom Petty ou Freddie Mercury ont poussé le flirt avec l'androgynie jusqu'à l'extrême, rendant peut être la virilité un peu....obsolète.

Patti Smith, les filles du mouvement Riot girls et dans une certaine mesure Madonna, ont fait le même travail pour la féminité.

 

Et bien, même avec leur part d'opportunisme, leur côté girouette qui sait toujours où le vent tourne, (et cet opportunisme est un peu petit le secret de la longévité de Jagger et de Bowie. Sentir le sens du vent, c'est précieux dans ce métier.) ces types et ces filles ont fait avancer les choses.

 

Car la féminité et la virilité sont des valeurs de MERDE qu'il convient, à notre époque avancée d'oublier.

 

Non, les femmes ne sont pas forcément douces, intuitives et maternelles. Non les hommes  ne sont pas forcément forts, cérébraux et protecteurs. Non, pleurer n'est pas féminin. Non, se battre ,ne fait pas de vous un homme. Non, les concours de bite ne sont pas sexys. Non, les femmes ne comprennent pas mieux les enfants. Oui, on a le droit de ne pas apprécier les comédies romantiques et les ballets. Oui, ils ont le droit de les apprécier.

 

Certes, la route est droite mais la pente est rude. On n'est pas rendus avant qu'ENFIN, on se rende compte que toutes ces "valeurs" n'en sont pas et n'en ont jamais été. Et au passage, si on oubliait cette inégalité criante qui a nom "coming out", si juste, on acceptait l'idée qu'on peut aimer un homme ou une femme sans être obligé de préciser, ce serait même encore mieux.

Et je ne saurais vous dire à quel point je mesure que la route est longue quand je vois un gamin s'écrier "mais t'es pédé !" quand un autre lui effleure le torse...expliquer ? Certes, mais parfois, comme tout éductateur, la tâche me fatigue à l'avance. Je laisse les parents en espérant qu'ils le fassent...mais sans trop d'illusions.

Mais le fait que les cons l'ouvrent et fassent le 20 heures, c'est bien la preuve que ça avance. Doucement, sans garantie, mais ça avance. Dès qu'un changement de société se profile, une conjuration des imbéciles se forme. Laissons la s'épuiser. La loi est passée et même si vous pensez qu'il y avait d'autres priorités, regardez autour de vous : il était plus que temps.

Sans en avoir l'air et peut être même sans en être conscients, Bowie, Jagger, Bolan, Petty, Mercury et tous les autres ont ouvert la route. A nous maintenant de la continuer.

 

Et n'oublions pas :

 

And he was allright, the band was together

Yes he was allright, the song went on forever

And he was awfull nice

Really quite Paradise

And he song all night long

Oh how I sighed

When they asked I knew my name.

 

Merci David B. Et surtout, comme dit Abba "thank you for the music."

 

Dans votre temps, vous fîtes avancer les choses. Et au nom du petit gars du Nord de l'Angleterre qui vous a entendu ce jour-là, merci.

 

PS : regardez d'urgence "velvet goldmine." C'est le meilleur film sur l'époque qui ait jamais été tournée. Je rêve du même sur les Glimmer twins, avis aux amateurs....

 

 

 

Par lady marlene
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 13 août 2014 3 13 /08 /Août /2014 20:23

 

enfumé....

Comment ça je suis monomaniaque ? Mais pas du tout, bande de médisants, ce sont juste des variations sur le même thème.

Opinions politiques : glimmer twins. Opinions religieuses : glimmer twins. Mais revenons à nos moutons. (Enfumées.

 

Cette photo que je trouve juste très....HOT aidera peut être à faire passer la pilule (de LSD, mais qu'elle est drôle,) aux fumeurs qui vont lire ces lignes et vous probablement s'étrangler de rage.

 

Parce que vous voyez, j'ai eu le malheur un moment d'ennui d'aller jeter un oeil à un certain blog que je ne nommerai pas étant donné que...ben voilà, quoi, j'ai pas envie de le nommer.

 

Et la propriétaire des lieux se plaint depuis au bas mot 4 billets du fait qu'elle a arrêté la clope et que c'est dur, et qu'elle est stressée, et qu'elle grossit et que c'est l'enfer mais heureusement, elle est en famille en Corse et la vie est merveilleuse.

 

Ah....

 

Des fois, je me dis qu'il y a un complot, (mais évidemment et si tu ne crois pas au complot, c'est que tu en fais partie, tribute mathieu sommet,) contre moi qui fait que des gens que je connais pas, que je n'ai jamais vu et qui se foutent royal de ma divine personne pour traiter les sujets qui me gonflent le plus.

 

Peu de choses en ce monde me donnent plus l'impression (à part les biographes , les critiques rock, la bande de Gaza, Roger Waters et mes gosses....) qu'on joue de la harpe acoustique sur mes nerfs que les p.... de fumeurs qui pleurnichent sur la difficulté d'arrêter la cigarette.

 

Ah si, scuzez messieurs dames : les fumeurs qui se plaignent qu'on les persécute et qu'on ne les laisse pas chopper un cancer en paix.

 

Eh bien, (boum, boum, la sorcière n'est pas morte,) généralement, comme j'ai de la chance, ILS CUMULENT, comprenez qu'ils se plaignent à la fois qu'on les laisse pas fumer en paix et qu'ils sont obligés de sortir pour fumer et que des gens mal polis les foudroient du regard le matin à 6 heures 3O quand ils tirent leur clope à l'arrêt de bus et empestent la terre entière, surtout quand la malaprie se venge en entonnant "tumbling dice.' (oui, c'est du vécu, la mal polie, c'est moi. Et oui, je me venge de la connasse qui m'empeste à 6 heures 30 en entonnant, entre autre "tumbling dice" et que quand ils décident enfin d'arrêter de fumer, ils se plaignent que c'est trop difficile, qu'on les soutient pas et que leur entourage pourrait être patient, bordel de merde.

 

Là, je dis hautement et sans ambages : NON;

NON, l'entourage n'a pas à être patient, pas plus qu'il n'a à vider les cendriers, à aller chercher les clopes ou à se taper deux heures de "je cherche un tabac d'ouvert" les "attends je sors je vais cloper" et les "je prends ma pose clope, tu veilles sur les mômes ?"

 

Non mais sérieux, ça vous pose aucun problème d'emmerder tout le monde avec votre putain de vice, de pas pouvoir passer deux heures sans tirer votre clope, de laisser vos collègues se démmerder parce que "j'ai droit à ma pose cigarettes ?"

Sérieux ? Ca vous fait rien ?

 

Et quand vous décidez enfin d'y renoncer, ça vous pose pas de problème de vous comporter comme les derniers des cons parce que vous comprenez, faut être patient, j'arrête de fumer, c'est dur.

Et si en prime, on pouvait s'extasier sur "votre courage, vraiment t'es trop courageux d'arrêter de fumer, whaou, mais non t'as pas grossi et puis t'as arrêté de fumer, whaou."

 

Vous voyez, la clope, c'est comme les places de concert trop chères. Y'a une solution.

 

Pas commencer.

 

Ouais, je sais, c'est dingue. Mais il est tout de même facile de savoir qu'on a un tempérament à plonger pieds et poings liés dans une mauvaise habitude (qui ont la vie dure, comme dirait l'autre,) et à ne pas avoir le cra de s'en détacher.

 

Je vous l'accorde, ça demande un peu de recul sur soit même et de....mettre son cerveau en marche. Ah oui, c'est clair qu'allumer sa clope, c'est plus facile.

 

Donc, au lieu de vous pourrir la vie et de risquer la mort, (le premier qui me répond "faut bien mourir de quelque chose, JE LUI TRANCHE SA PUTAIN DE GORGE (comme dirait l'autre), comme ça il mourra VRAIMENT de quelque chose,) NE COMMENCEZ PAS.

 

Je vous jure que c'est possible.

 

Merde, tout le monde connait les risques, maintenant. Personne n'a d'excuses pour fumer et ne m'emmerdez pas avec le stress, rien n'est plus stressant que la clope et tout ce qui en résulte.

 

Ne commencez pas. 

 

D'accord ? 

Merci.

 

Sinon, pour celles et ceux qui ont ras la casquette des blogs comme ceux que j'ai presque cité, en voilà un que je vous recommande vivement :

 

La taie d'oreiller.blogspot.fr.

L'auteur est une copine fb, adorable, intelligente et drôle en plus d'être un sacré canon. Angel est une chouette nana et une chouette plume. Et bonus, c'est une jeune femme NORMALE qui ne se targue pas d'avoir 29 ans toutes les 30 secondes, qui a des galères, des embrouilles et une vie pas toujours facile, mais elle est d'un optimisme à tout crin et a un bohneur de vivre contagieux.

Donc, précipitez vous. Elle le mérite.

Par lady marlene - Publié dans : C'est dans l'air...mais dans l'air de quoi ?
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 12 août 2014 2 12 /08 /Août /2014 19:19

cercle_des_poetes_disparus_fin.jpg

 

J'ai des tas de sujets en tête, en ce moment, au vu que l'écriture coule de manière naturelle et que mes idées se bousculent.

 

Je voulais parler des fumeurs, des groupies et d'autre choses aussi.

Et puis la nouvelle est tombée, aussi triste qu'un ciel gris.

 

Robin Williams a choisi de nous quitter.

 

Je n'ai plus vraiment de mots, tant cet acteur fabuleux nous suit tous depuis des années. Il est si triste d'avoir été autant aimé et de s'être senti aussi seul. Malheureusement, la dépression et les problèmes d'addiction conduisent parfois à l'issue fatale.

 

Professeur Keating, vous avez tant compté pour moi. J'ai une grosse pensée ce soir pour Ethan et tous les autres qui doivent être bien tristes.

 

Vous nous laissez votre merveilleux héritage, de l'animateur radio déjanté de "gooooood moooooorning Vietnam !" à Mrs Doubtfire.

Le génie d'Aladin pleure sa voix qui l'a rendu si mythique.

Vous nous laissez ces mots "'carpe diem." Vous nous laissez les poêtes que vous avez su nous faire aimer. 

 

J'espère que les générations futures verseront des larmes à la fin du "cercle des poêtes disparus" qui a orienté la vocation de mon neveu. Ce merveilleux hommage au métier d'enseignant...comment vous remercier ?

 

Faisons nôtre les mots du professeur Keating "à partir de maintenant, vous apprendrez à penser par vous même !"

 

Merci pour tout, Monsieur Williams. Vous étiez notre ami, vous étiez notre ami, vous étiez notre meilleur ami !!!

Par lady marlene - Publié dans : C'est dans l'air...mais dans l'air de quoi ?
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 11 août 2014 1 11 /08 /Août /2014 21:22

 

 

 

 

      ragots.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous voyez moi, je suis un auteur sérieux. Je suis un biographe.

 

Mon boulot consiste à raconter la vie d'une personne, de préférence célèbre avec le maximum d'objectivité 'et en me fiant aux faits et sans donner mon avis, surtout quand mon avis s'appelle jugement.

 

Ah, on peut dire que je fais mon boulot correctement.

 

D'abord, comme je suis unt type intègre et pas intéressé par le flouze, (pas comme ceux dont je parle qui ne pensent qu'au pognon), je ne parle que de gens dont les faits et gestes ne passionnement absolument pas le grand public : Mick Jagger, Tom Cruise, Angelina  Jolie, David Bowie, John Lennon...

 

Oh, public, je sens que tu as des doutes. Quoi ? Tu crois que j'allais te parler de l'inventeur du trombonne ?

 

Tu vas pas me dire que les faits et gestes des sus nommés te passionnent ? Si c'était le cas, les journaux peoples se casseraient pas la gueule et seraient les seuls qui survivent à la crise de la presse !

 

Ah, on me souffle dans l'oreillette que c'est le cas..bon, mettons que j'ai eu de la chance.

 

Pour écrire mon bouquin, j'essaie de prendre contact avec le sujet. 9 fois sur 10, il m'envoie bouler. Pas grave, une biographie non autorisée, ça rapporte..non, je veux dire ça INFORME plus. Je me manque pas de signaler dans ma postface que le sujet a refusé de me parler parce que d'abord, c'est un méchant qui s'intéresse qu'au fric.

Rappelez vous que moi, biographe intègre, je ne m'intéresse pas du tout à l'argent. C'est pour ça que je vais voir toutes ses relations en me disant qu'il y a en a bien un plus dans la merde ou vénale que les autres qui me crachera des infos. (Parce que, nous les biographes, on est intègres, mais les autres y sont tout pourris...)

 

Ca manque jamais, il y en toujours un, voir plusieurs.

Après, je raconte la vie du sujet. Comme c'est pas ta boulangère, ton épicier ou toi pov' naze, qu'il est quand même un peu exceptionnel genre par le talent, (mais ça, on n'en parle pas. On va même parler de "son seul chef d'oeuvre parce que, genre, on est objectifs. Ou on préfèrait l'autre groupe. Ah oui, là, on n'est plus objectif. Merde...) la réussite ou tout autre critère dont on se fout, il a des aspects pas folichons.

 

Ben, vous croyez quoi ? On est objectif, intègre et pro, donc c'est sur CEUX LA qu'on va insister !

 

Vous pensez quand même pas qu'on allait parler de ses côtés sympas ? Hey, on est biographe, pas bisounours !

*

Donc, c'est parti. Il cassait les chateaux de sable sur la plage, il mangeait au resto pendant que ses copains crevaient de faim, il organisait des séances de masturbation commune, il tripotait ses copains à l'école, il était bi/pas bi (ça varie suivant si moi le biographe, je suis un homo refoulé ou un homophobe. Bien souvent, c'est les mêmes.), elle était sous la coupe de sa mère, elle avait pas choisi en premier le type avec qui elle vit, il est sous la coupe d'une secte, il est nul en serveur, il préfèrait lire que coucher avec sa petite amie, il s'habillait en femme, il préfèrait se masturber que de coucher avec sa femme.....

 

Tous ces détails te semblent futils, lecteur ? Normal, tu n'y connais rien. En fait, ils sont ESSENTIELS pour comprendre la personnalité (vénale et cruelle, n'oublions pas) du sujet.

 

Et des fois, comme je suis vachement plus intelligent que toi, (et que le sujet), je fais de la psy.

Là, c'est du lourd, lecteur.

 

Ainsi, dis je que  l'ex copine du sujet que je suis allée chercher (elle s'est pas fait prier, étant donné que depuis 50 ans, elle raconte à tout le monde à quel point son horrible ex l'a lâché pour sa carrière), me révèle que d'abord, il était doux et tendre, (traduction : c'était une tapette) qu'il aimait lui emprunter ses vêtements, (traduction : c'était une tapette) qu'ils avaient une relation très complice, comme avec une copine, (traduction : c'était une tapette.)

Mais après, le sujet est devenu célèbre et a plaqué la petite amie qui a essayé de se suicider, (là, tu vas pas me dire qu'il est pas méchant ? Tu vas me dire quoi, que le suicide, c'est autre chose qu'un chagrin d'amour et que tous les psys, travailleurs sociaux, etc ont dit que c'était souvent la manifestation d'un trouble mental ? Mais t'as fini de dire n'importe quoi, lecteur ? Je te rappelle que je suis BIOGRAPHE et plus intelligent que toi !) et il a une autre petite amie plus célèbre que la première.

Je dois t'avouer qu'elle m'a fait méchamment bander, celle là et que ça m'a énervé que ce branleur ait mis la main dessus.

 

C'est pas grave. J'en profite donc pour décrire leur relation en détail et je précise que malgré ce qu'on pense, ils baisaient pas autant car la petite amie de l'époque avait des problèmes avec le sexe, (quand on a de la chance, ladite petite amie a écrit sa propre auto biographie) ce qui est souvent le cas des personnes (comprenez des femmes,  ces pauvres hystériques,) douées de la beauté.

Comment ça c'est ridicule et nullement basée sur des données scientifiques ?

Lecteur, faut te le dire en quelle langue ? JE SUIS BIOGRAPHE !!! Je sais de quoi je cause !!!

 

 

Des fois, (bon, on va pas se mentir, à chaque fois), le sujet que j'ai choisi par souci de gagner de la thune, pardon d'informer, a un peu multiplié les plumards.

Ah, là, lecteur je te cache pas que c'est le pied.

Et que je déballe la liste de ses conquêtes, et que je souligne combien sa femme/mari a souffert, (même s'ils sont séparés depuis 30 ans, il/elle est toujours d'accord pour venir parler. Des fois, c'est même sa seule source de revenus,) et je dis que d'abord, c'est qu'un éternel ado, et je te révèle qui est la seule personne qu'il ait aimé...suivant encore si je suis homophobe ou homo frustré, c'est l'ex femme qui me fait le plus bander ou son meilleur ami. Ca dépend...(traduction : c'est une tapette, au passage.)

 

Alors, je te cache pas lecteur, y'a des chieurs.

 

Des qui sont mariés depuis des années avec la même personne, sans aucune rumeur de cocufiage, (ou si légères que je vais pas en parler, je te rappelle que je suis un biographe sérieux, ça rapporte...non informe ! Je me trompe toujours... pas assez) des qui même si c'est pas des maris/épouqses irréprochables, sont d'excellents parents...bref ils font chier. On n'est pas chez les bisounours, bordel !

 

Mais c'est pas grave ! Il y a toujours une voie à explorer.

Donc, je révèle que l'époux/épouse n'était pas le premier choix du sujet qu'il/elle préfèrait un ancien président ou un autre acteur...bref, c'est une garce/un salaud.

 

Sache le, lecteur : le sujet est toujours une garce/un salaud. Les gens bien, ça rapporte pas assez. (Oui, parce que c'est bon, là. Je fais ça pour le flouze, rien à foutre d'informer.)

 

Et des fois, sont chiants, ils n'ont même pas un fils qui leur crache dessus, une fille toxico, rien, rien rien.

 

Pas grave. Le sujet, des fois, il nous simplifie la tâche. Il a des enfants illégitimes et même des fois, il a eu du mal à les reconnaitre.

 

Alors, clairement, on s'en fout que des années se soient passées et que depuis, ils soient très proches, voir qu'elle/il l'ait aidé pendant une période difficile. On charge. Et on charge.

 

Non, y'a pas,  nos sujets sont cools. C'est pour ça qu'on les prend d'ailleurs.

 

Donc retiens, lecteur, qu'un biographe est intègre, honnête, objectif et pas le moins du monde vénal. Et même si nos méthodes et nos histoires rappellent furieusement la presse people, ben c'est n'importe quoi. Combien de fois faudra te le répéter ? ON EST BIOGRAPHE !!!! Pas journaliste people !

 

 

 

Par lady marlene
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés